Impact Economique

Impact Economique

Le temps a démontré que le bassin des Grands Lacs est une ressource extrêmement précieuse pour l’économie canadienne par l’intermédiaire de plusieurs entreprises. Il est directement lié à de nombreux secteurs industriels, qui seraient tous grandement affectés si l’état écologique des lacs était compromis. Les Grands Lacs contribuent chaque année à l’économie canadienne à hauteur de 13,8 milliards de dollars grâce à la pêche commerciale, récréative et de subsistance, à l’utilisation de l’eau, à la chasse en mer, au pétrole et au gaz, à la navigation commerciale, à la navigation de plaisance, à l’utilisation des plages et des rives des lacs et à l’observation de la faune.

Alors que les carpes à grosse tête et les carpes argentées continuent leur déplacement constant vers le nord dans le bassin versant du Mississippi, et que les carpes herbivores menacent les eaux canadiennes du bassin ouest du lac Érié, il est crucial de ne pas les laisser entrer dans les Grands Lacs afin de maintenir son équilibre écologique et la valeur financière qui en découle.

Les industries suivantes subiraient de graves conséquences économiques si les carpes asiatiques s’établissaient dans les Grands Lacs :

Pêche commerciale

  • Le secteur canadien de la pêche commerciale est évalué à 230 millions de dollars américains.
  • Les carpes asiatiques auraient un impact sur la pêche commerciale en provoquant une réduction des captures commerciales.
  • Les captures commerciales seraient réduites en raison de la diminution de la taille et de la qualité générale des populations de poissons indigènes, conséquence de la concurrence directe avec les carpes asiatiques pour la nourriture, et de la destruction de l’habitat.
  • On observerait également une augmentation des coûts opérationnels de la pêche commerciale en raison de la nécessité de se déplacer plus loin pour capturer le poisson, ce qui entraînerait une diminution des bénéfices.

Subsistence Fishing

  • Les communautés autochtones habitent les rives des Grands Lacs depuis des générations et elles ont noué une relation unique avec les rivières et lacs du bassin.
  • Nombre de ces communautés pratiquent des activités de pêche et dépendent souvent de la pêche de subsistance à des fins alimentaires et culturelles.
  • La perturbation de ces pêcheries par les carpes asiatiques pourrait avoir un impact sur la capacité de ces communautés à maintenir leurs moyens de subsistance et leur culture, et pourrait entraîner une perte des connaissances écologiques traditionnelles.

Pêche récréative

  • Le secteur canadien de la pêche récréative est évalué à 556 millions de dollars américains.
  • Les carpes asiatiques auraient un impact sur la pêche récréative en provoquant une réduction des populations d’espèces populaires pour la pêche à la ligne telles que l’achigan à petite bouche, le doré jaune, la perchaude, le maskinongé, le brochet du Nord, et plus.
  • Les pêcheurs à la ligne contribuent largement à l’économie par l’intermédiaire des licences de pêche, de l’achat d’équipement et d’engins de pêche et du tourisme.
  • • La réduction des possibilités de pêche récréative aurait un impact sur les autres entreprises et les moyens de subsistance qui dépendent du développement de ce secteur (par exemple, les commerces de vente d’appâts et d’hameçons).

Chasse

  • La carpe herbivore, en particulier, pourrait avoir des répercussions sur les possibilités de chasse à la sauvagine.
  • La carpe herbivore détruit les zones humides dont dépendent de nombreuses espèces populaires visées par la chasse pour leur alimentation et leur habitat, ce qui pourrait entraîner une diminution des possibilités de chasse et une baisse des dépenses économiques liées à ces possibilités de chasse.

Navigation de plaisance

  • Le secteur canadien de la navigation de plaisance est évalué à 2,3 milliards de dollars américains.
  • La carpe argentée peut sauter à plus de trois mètres au-dessus de l’eau et constituer une menace énorme pour les plaisanciers en causant des blessures aux passagers et des dommages aux bateaux et à l’équipement.
  • Ces impacts pourraient entraîner une augmentation des coûts d’exploitation et de maintenance, et une réduction de l’intérêt et de la participation dans l’industrie.

Observation de la faune

  • Le comportement alimentaire des carpes asiatiques peut entraîner une diminution de la qualité de l’eau et une augmentation des toxines potentiellement dangereuses et des efflorescences algales qui constituent un risque accru pour la santé des utilisateurs des Grands Lacs lorsqu’ils participent à des activités d’observation de la faune.
  • La mauvaise qualité de l’eau pourrait également réduire l’habitat propice pour certaines espèces et entraîner une diminution de la participation aux activités d’observation de la faune, comme l’observation des oiseaux.

Utilisation des plages et des rives des lacs

  • La valeur des plages et des rives des lacs canadiens est de 235 millions de dollars américains.
  • La présence de carpes asiatiques est connue pour diminuer la qualité de l’eau et augmenter la présence de tapis d’algues toxiques le long des côtes. Ces effets peuvent également provoquer des odeurs nocives qui auraient un impact négatif sur l’utilisation des plages et des bords de lac.
  • La valeur des propriétés diminuerait également en raison de la présence de carpes asiatiques
Pour un examen plus approfondi des répercussions socio-économiques des carpes asiatiques, consultez les ressources suivantes :